La méthode du masking tape pour les grandes créations (+ concours)

Pince spéciale, ruban de masquage, ciseaux et plaques à picots.

Bonjour à tous!

 

J’ai publié récemment un article sur la méthode du masking tape pour vous aider dans cette phase délicate qu’est le repassage de vos créations. Cette méthode, telle que je vous l’avais expliquée, est utile pour repasser de petites créations. En effet, le risque de tout déplacer n’est alors pas très important.

Cependant, quid des œuvres plus grandes? Est-il nécessaire d’attendre que toutes les perles soient en place? De prendre le risque de renverser votre plaque par un geste malheureux? Ou existe-t-il une solution pour assurer le travail régulièrement et ainsi pouvoir avancer plus sereinement?

Bon, d’accord, ces questions sont rhétoriques… Je n’aurais sans doute pas publié un billet pour vous annoncer que ce n’était pas possible. La réponse est donc évidente:

Il est tout à fait possible d’adapter la méthode du masking tape à vos créations les plus grandes.

Quelle que soit leur taille. Cela marche pour toutes. Sans exception.

Sans plus attendre, la méthode illustrée pour créateurs ambitieux mais pas téméraires! 😉

Pour commencer, munissez-vous de vos perles. Pour mes créations, vous le savez maintenant, j’ai choisi les perles Artkal, pour leur nuancier de fou et leur superbe qualité (profitez-en, en ce moment les sachets de 7500 perles mini par couleur sont à moins de 5 euros! Je pense que ça ne va pas durer…).

 

Perles Artkal mini niveaux de gris
8 niveaux de gris des perles Artkal mini + le noir et le blanc. Il y a 11 niveaux de gris en tout!

 

Pour appliquer cette méthode, il est nécessaire de se munir de ruban de masquage dès le début du travail. Nous allons en effet recouvrir les perles au fur et à mesure, afin de les fixer. Il sera même envisageable de déplacer votre création en cours de route!

 

Pince spéciale, ruban de masquage, ciseaux et plaques à picots.
Ce qu’il vous faudra en plus des perles.

 

Nous allons donc commencer par préparer nos couleurs afin de les avoir toutes sous la main. En effet, il n’est pas possible d’utiliser cette astuce si l’on travaille une couleur après l’autre. Il faut travailler par lignes complètes. Par expérience, cette façon de procéder permet de gagner un temps considérable. De plus, cela réduit énormément le risque d’erreurs de composition.

Pour ma part, j’utilise des bacs à glaçons si je travaille avec des perles midi, plus faciles à attraper. Dans le cas des perles mini, j’ai choisi d’employer une plaque à muffins, celles avec 12 emplacements, ce qui me permet d’utiliser 12 couleurs à la fois, voire plus si j’en ai une seconde à disposition. Bien entendu, vous pouvez adapter cette technique avec ce que vous avez sous la main. Un plateau de jeu d’Awalé fera très bien l’affaire par exemple.

 

Perles à repasser mini dans un moule à muffins
Ma solution pour séparer les perles mini tout en les gardant très accessibles.

 

Je mets une couleur dans chaque alvéole, et je note au-dessus de celle-ci le symbole/numéro/lettre correspondant à la couleur. Ceci me permet de m’y retrouver facilement.

 

Et on y va!

Ensuite, je commence à composer ma création, ligne par ligne. Je travaille le plus souvent dans la plus petite dimension de l’ouvrage; cela facilite l’emploi du masking tape.

 

15 lignes de perles mini posées
J’ai fait 15 lignes de perles; il est temps de commencer à sécuriser le travail!

 

Lorsque je suis arrivée à une largeur presque équivalente à celle de mon scotch, je pose la pince, et j’attrape le rouleau de ruban de masquage et ma paire de ciseaux.

Je vais recouvrir les lignes déjà créées avec une longueur de scotch. Je laisse un peu dépasser sur le bord de mes plaques. Le bord du ruban doit recouvrir entièrement la dernière ligne de perles posées, mais ne pas dépasser.

 

15 lignes de perles mini recouvertes de masking tape
Je pose le masking tape au ras de la dernière ligne réalisée.

 

Je perfore ensuite le ruban comme je vous l’avais montré dans le premier tuto. De plus, j’ai amélioré cette technique, car en plus des perforations dans le trou central des perles, je perfore aussi dans l’espace entre les perles. Cela me permet de m’assurer qu’elles resteront correctement alignées. Plus de souci de lignes un peu zigzagantes, tout se tient à merveille.

 

15 lignes perles mini sécurisées
La première partie sécurisée. A ce stade, je peux tout à fait enlever le tout de ma plaque à picots sans rien déranger!

 

Et après?

La première partie du travail est ainsi parfaitement sécurisée. A ce stade, je peux déplacer ma création, la retourner pour vérifier que je n’ai pas fait d’erreurs… Il suffit de remettre ensuite la plaque dessus, on retourne, et c’est reparti!

Je vais donc continuer mon tableau, jusqu’à obtenir une largeur un peu inférieure à celle de mon ruban. Pour info, je travaille avec des perles mini et du scotch en 50mm de large. Pour ce type de matériel, j’applique le ruban toutes les 15 lignes.

 

30 lignes perles à repasser mini
Je réalise une seconde série de 30 perles.

 

Je vais sécuriser la seconde partie en appliquant le scotch. Il faut que celui-ci arrive au ras du travail, et chevauche la bande précédente de 5mm au minimum.

 

30 lignes perles à repasse mini scotchées
Je pose le ruban de masquage. Notez le chevauchement du scotch qui sécurise le travail en un seul bloc.

 

Une fois le travail recouvert, je perfore de nouveau. Comme j’ai perforé l’intégralité de la bande précédente, je n’aurai pas à percer deux épaisseurs de bande-cache à la fois (ce à quoi la plaque de perforation ne résisterait pas).

 

30 lignes perles à repasser mini sécurisées
J’ai perforé les 15 lignes suivantes. Le travail est totalement sécurisé.

 

La suite!

Il ne me reste qu’à continuer sur toute la longueur du travail. Je sécurise les perles régulièrement, ce qui fige le tableau et évite les accidents (au pire, je n’aurai qu’une largeur de scotch de perles à ramasser, retrier et replacer).

 

 

Création perles à repasser mini sécurisées
Une troisième bande posée et sécurisée. On se détend, tout est sous contrôle!

 

Une fois la création entièrement composée, je peux procéder comme expliqué sur le premier tuto. Je vous rappelle qu’avec cette méthode, il ne faut pas composer une image inversée. En effet, on commence par repasser le dos de l’ouvrage pour effacer les éventuels défauts.

J’utilise toujours du film de repassage au lieu du papier classique. J’obtiens ainsi un travail lisse et brillant, et l’adhésion des perles au film pendant le repassage évite bien des accidents, tout en me permettant par transparence de vérifier la fusion des perles. Pour les créateurs de grands ouvrages, notez qu’Artkal propose du film de repassage en format 60×100 cm: on peut ainsi repasser d’une traite un tableau de 60 centimètres par 1 mètre!

 

 

Voilà, ce tuto est terminé. J’espère qu’il vous aidera à composer et repasser plus sereinement vos créations. Si vous le testez, n’hésitez pas à poster vos commentaires ici, ou sur la page facebook du blog.

Petit concours: la première personne qui m’indiquera en commentaires sur quelle image je suis en train de travailler remportera un lot de 5 cartes postales créées à partir de mes dessins et signées.

Je vous souhaite une excellente fin de journée, et vous retrouve samedi pour un nouvel article!

Partager cet article

12 commentaires sur “12”

  1. Bonjour, je viens de vous identifier dans le groupe Facebook Point de croix, pour savoir si vous seriez d’accord pour pixeliser une photo pour l’avoir en grille de point de croix. Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      Pas de souci, vous pouvez me poster la photo en MP sur Facebook, en me disant combien de points vous souhaiteriez en hauteur ou en largeur. Je vous ferai ça au plus vite. Merci de votre visite!

  2. Coucou Nat,
    Je retiens l’idée du moule à muffins que j’ai trouvée excellente !
    Pour le jeu, j’aurais rejoint Stéphane parce que je voyais Elvis Presley, qui aurait pu entrer dans la catégorie affiche de films. Je donne ma langue au chat. 🙂

    1. Coucou,
      Ehhhh non, personne n’a trouvé… J’avoue que quand on a la grille en tête c’est bien plus facile!
      Je posterai demain le tableau fini, c’est un trèèès gros travail, avec près de 5000 perles sur 7 plaques en tout.
      Comme c’est un de mes films préférés (catégorie fantastique), je suis bien contente du résultat. Il faudra juste que je trouve un cadre format raisin…
      Merci de ta visite, et bonne journée!

    1. Oui, en effet… Mais ce travail est d’après une image précise, laquelle? Si personne n’a trouvé d’ici 19h, je donnerai un indice à ceux qui auront tenté leur chance.

Laisser un commentaire