Dessin zen: créer pour se recréer!

Afin de rendre la lecture de cet article plus agréable, j’y ai inséré à intervalles réguliers des vidéos qui vous expliqueront pas à pas comment réaliser divers motifs de l’univers zentangle. J’espère que vous y trouverez l’inspiration!

 

 

Bonjour à tous!

 

 

Dans les débuts de ce blog, nous avions parlé de savoir dessiner (ou pas). Je voudrais aujourd’hui revenir sur ce sujet, tant il me semble nécessaire de répéter qu’il n’est nul besoin d’avoir de grandes compétences en beaux-arts pour arriver à des résultats satisfaisants graphiquement. D’autre part, je voudrais également mettre en lumière les bienfaits psychologiques et spirituels du dessin zen, en tant qu’activité introspective et méditative.

 

 

Qui n’a ressenti une impression de détente, de bien-être et de lâcher-prise en gribouillant sur un bout de papier, lors d’un cours, d’une réunion ou d’une conversation téléphonique? L’explication en est très simple: lors de sessions d’activités répétitives, le corps passe en procédural. Il connaît le geste, et l’exécute très bien sans avoir à faire appel aux fonctions cognitives supérieures. De ce fait, l’esprit est libre de « partir en promenade », travaillant sans entraves sur ses propres problématiques.

 

 

C’est pourquoi nous découvrons peu à peu que le temps passé par exemple sur un ouvrage au crochet provoque un état cérébral proche de celui induit par la méditation. Nous entrons en transe légère, et nous dégageons totalement des soucis et réflexions quotidiens, laissant le champ libre au subconscient qui peut ainsi dénouer certaines tensions, qu’elles soient physiques, mentales ou spirituelles. Comme lors d’une séance d’hypnose, nous sommes branchés directement sur notre inconscient, avec toutes les facilités que cela engendre pour communiquer avec cette partie de nous-même qui gère bien plus notre vie et nos choix que nous ne sommes prêts à l’accepter.

 

 

C’est pourquoi je vous propose de vous donner quelques conseils et astuces pour pouvoir pratiquer cette activité de dessin zen dans les meilleures conditions, tout en obtenant des résultats qui soient esthétiquement satisfaisants!

 

 

Matériel et installation:

 

Au niveau du matériel, tout est question de choix. On peut utiliser du simple papier d’imprimante avec un stylo à bille, ou ne jurer que par le papier dessin et les marqueurs acrylique… Peu importe, utilisez ce que vous avez sous la main, ou ce avec quoi vous vous sentez à l’aise et en confiance. J’ai personnellement une préférence pour le bristol, car il est assez épais pour supporter les encres les plus traversantes, et présente une surface lisse qui laisse glisser le crayon tout en douceur. Au niveau du crayon, en plus de mon crayon de bois pour esquisser les formes de départ, je suis totalement accro à mon Pilot V-sign en 2mm, car le trait est épais et de ce fait plus lisse, et l’encre incroyablement couvrante offre un contraste impressionnant. Encore une fois, le matériel est question de goût personnel. Ne laissez personne vous dire ce dont vous avez besoin, ou que tel matériel ne convient pas à l’activité, vous êtes seul maître à bord!

 

 

En revanche, il est indispensable de s’installer dans un endroit confortable où vous vous sentez à la fois à l’aise et en sécurité. Débrancher le téléphone et désactiver ses notifications sur les réseaux sociaux est aussi très important: vous vous apprêtez à vous plonger dans une sorte de transe méditative au cours de laquelle vos défenses sont affaiblies, et où votre insconscient sera seul aux commandes; offrez-vous donc ce confort de savoir que vous ne serez pas dérangé!

 

 

Si c’est possible, utilisez un siège confortable, et dans l’idéal, un plan incliné pour poser votre papier afin d’éviter de fatiguer votre dos et vos épaules. En tout état de cause, oubliez les vêtements trop serrés ou inconfortables: ce n’est sûrement pas le bon moment pour vous imposer un carcan, quel qu’il soit!

 

 

De toutes manières, c’est assez simple: vous vous apprêtez à vous offrir un vrai moment pour vous, un moment de bien-être et de détente. Mettez donc toutes les chances de votre côté pour que tout se passe le mieux possible! Si vous le souhaitez, un peu de musique douce, et une lumière plus tamisée peuvent aussi aider.

 

 

Comment commencer:

 

Pour démarrer, pourqui ne pas vous dégourdir un peu les doigts et les poignets en gribouillant véritablement? On ne cherche aucune perfection, il s’agit juste de dérouiller un peu les articulations et de vous envoyer à vous-même ce message: allez, on s’y met, alors autant assouplir au maximum les parties qui vont travailler!

 

 

Ce faisant, n’oubliez pas votre respiration: inspirez par le nez en gonflant bien le ventre, expirez lentement et par la bouche, fermez éventuellement les yeux et laissez-vous porter par votre inspiration! De toutes façons, ce petit temps d’adaptation ne vise en aucun cas à produire un joli résultat… Donc pas de pression, détendez-vous et griffonez en toute sérénité! Rien n’empêche à ce stade de définir un objectif pour la séance, que ce soit un problème à résoudre ou un terrain sur lequel on souhaite progresser… Il peut être intéressant de visualiser l’objectif, et de se projeter dans un avenir où on l’aura atteint, afin de créer des conditions idéales à la détente et à la prise de confiance en soi.

 

 

Une fois que l’on sent les tensions s’apaiser progressivement, on peut commencer, toujours au brouillon, à s’entraîner à tracer des lignes le plus droites possible, de petits cercles, des spirales… Sans pression là encore, l’objectif n’est pas de dessiner comme un pro mais plutôt de dompter le geste, afin de passer ces mouvements en procédural. De toutes façons, si vous pratiquez cette activité de manière régulière, vous constaterez très vite que vos lignes se redressent et que vos cercles ressemblent de moins en moins à des patates… Et même si cet objectif n’est pas prioritaire, c’est quand même agréable de se voir progresser!

 

 

Au fur et à mesure vous sentirez sans doute une certaine sérénité vous envahir, vous vous détendrez et votre respiration deviendra plus ample et profonde. Rien que pour ce seul bénéfice, il me semble que cela vaut le coup de bloquer une petite heure de temps en temps…

 

 

Et maintenant?

 

Quand vous vous sentez vraiment relaxé et prêt à passer à la suite, vous pourrez placer devant vous votre papier préféré, et on va pouvoir commencer le dessin à proprement parler.

 

 

Gardez toutefois une ou deux feuilles de brouillon sous la main. En effet, des idées de motifs vous viendront sans doute spontanément, mais vous voudrez peut-être les tester avant de les mettre au propre sur votre support favori.

 

 

Il n’y a pas de règle, pas de réelle méthode, mais vous pourrez peut-être trouver utile de vous baser sur certains guides. Voici donc quelques idées pour commencer:

  • Vous pouvez à l’aide d’un crayon de bois tracer grossièrement sur votre feuille des zones à remplir, que ce soit en entrecroisant des lignes, en traçant des cercles, en créant un quadrillage…
  • Vous pouvez aussi partir d’un petit motif central et réaliser des dessins tout autour, une zone après l’autre…
  • Vous pouvez tout à fait envisager d’utiliser un gabarit prédeterminé, par exemple une rosace, des formes géométriques, ou vous baser sur un modèle de mandala vierge…
  • Il est aussi possible de commencer à remplir votre espace de petits éléments distincts, et soit de les garder distincts, soit les regrouper ou les fusionner à l’aide d’un ou plusieurs autres motifs…

 

Comme vous le voyez, la seule vraie limite est votre imagination, et quand à cela, je vous fais confiance, vous ne serez sans doute pas trop vite limité…

 

 

Si vous manquez d’inspiration pour les motifs, une fois que vous aurez visionné les vidéos présentes dans cet article, n’hésitez pas à faire des recherches sur Internet avec par exemple les mots « doodle« , « zentangle » ou « gribouillage créatif« . Avec la mode du zentangle qui date de quelques années déjà, il existe des milliers de tutos pour réaliser toutes sortes de motifs. L’avantage du dessin zen est qu’il n’est pas, comme les techniques de zentangle, limité par des règles en termes de taille du support, de choix de matériel ou de restrictions (par exemple, ne pas gommer, ne jamais retoucher, etc…).

 

Une autre solution est d’aller jeter un coup d’oeil sur le tableau Pinterest où je vous ai mâché le travail en regroupant des tutos vidéos pour pas mal de motifs 😉 .

 

 

Je vous conseille en particulier le site dessin-zen, où vous pourrez voir de très beaux exemples de dessin zen (à la manière Zentangle), et télécharger gratuitement un ebook qui explique pas à pas comment réaliser une soixantaine de motifs.

 

 

D’autre part, même si je ne suis pas vraiment en accord avec le principe du zentangle, à cause de ses règles un peu rigides et surtout parce que cette activité est très vite devenue extrêmement mercantile, je vous suggère de jeter un oeil sur le site tanglepatterns, qui référence la plupart des tangles officiels (!) ainsi que pas mal de motifs crées par des adeptes de cette activité.

 

 

N’oubliez pas, le maître mot est la liberté! Vous pouvez gommer, raturer, vous tromper et recommencer. Vous avez le droit d’être satisfait de vos erreurs, d’utiliser de la couleur, de finir ou de ne pas finir un dessin. Vous êtes le seul juge de la qualité de vos créations, vous pouvez même d’ailleurs décider que la qualité graphique ou esthétique de vos dessins est sans aucune importance! Ce qui compte ici, ce n’est pas la destination, c’est le chemin…

 

 

Alors, gribouillez, dessiner, griffonez, créez, et surtout, exprimez-vous! Savourez la sensation de détente et voyez les difficultés de la vie quotidienne perdre toute importance, voire même trouver une solution créative à laquelle, le nez dans le guidon, vous n’auriez jamais songé… Il s’agit de se faire du bien, de renouer avec sa personnalité authentique, et de s’autoriser, le temps d’un dessin, à n’être rien d’autre que soi-même. Essayez, vous serez surpris des bénéfices qui s’ensuivent…

 

 

Et n’hésitez pas à venir nous poster des photos de vos créations sur le groupe facebook des Amis du Baz’art. De cette façon, nous pourrons pourquoi pas créer une chouette galerie avec toutes nos réalisations…

 

Je vous souhaite un très beau week-end créatif et relaxant, et vous donne rendez-vous prochainement pour un autre billet!

 

 

Vignette Pinterest dessin zen

Partager cet article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share

Laisser un commentaire