A propos de pixel art, et 5 idées de médias pour en réaliser!

Tableau pixels en perles à repasser mini niveaux de gris

Bonjour à tous!

 

Comme vous le savez, le pixel art, c’est mon dada. Depuis que j’ai découvert toutes les possibilités offertes par les perles à repasser, je me passionne pour ce type d’expression artistique qui permet de créer des choses magnifiques sans même être capable de dessiner à main levée un joli cercle…

 

Pixel art???

De fait, le pixel art est partout autour de nous. Ce qui est très surprenant, c’est que quand vous allez sur un moteur de recherche et tapez pixel art, vous tombez presque uniquement sur du pixel art digital, c’est à dire conçu et consultable exclusivement sur écran. Il est d’ailleurs à noter que la page Wikipédia dédiée au pixel art ne fait mention que de pixel art informatique, à l’exception de tout autre forme de média.

J’admets que le mot pixel a une origine 100% électronique (cela dit, il est né de la contraction de picture cell, soit élément de dessin en anglais, rien ici qui indique que l’on parle d’image numérique), cependant il me semble que le pixel art doit pouvoir s’affranchir de ce carcan finalement très réducteur. Si l’on y pense, on s’aperçoit vite que les arts du pixel n’ont paradoxalement pas attendu l’invention du pixel pour émerger, et sont même extrêmement anciens.

 

Un peu d’histoire…

La mosaïque est un exemple évident venant du fond des âges. Les premières traces de cet art datent en effet d’environ 6000 ans, en Mésopotamie. Un candidat au voyage dans le temps pour aller féliciter ces braves Urukiens d’avoir inventé le pixel art? Personne? Bon, je me dévoue alors (on peut toujours rêver!).

La mosaïque ne se limite bien sûr pas au pixel art, entendu au sens strict de travail à partir d’une unité carrée ou rectangulaire. Cependant, si l’on regarde la page Wikipédia dédiée au pixel, on s’aperçoit que les dimensions, et même la forme d’un pixel fluctuent selon la définition de l’écran. Dès lors, il me semble que même le puriste le plus acharné ne pourra s’opposer à l’appellation de pixel art pour une oeuvre qui serait basée sur des unités de forme circulaire…

 

Mais alors?

Dans ce sens, j’ai envie de redéfinir le pixel art. Sur le Wiktionnaire, on le définit simplement comme une « composition numérique qui utilise une définition d’écran basse et un nombre de couleurs limité ». Et, limitée, cette définition l’est à l’extrême. Comment, ne pourraient se définir comme artiste du pixel que les personnes travaillant sur un écran, et en plus il faudrait de gros pixels, et peu de teintes? Autant ranger tout de suite mes perles et mes couleurs, je vais me lancer dans une glorieuse carrière de vendeuse de voitures…

Alors, j’aurais envie de dire que l’on faire du pixel art avec tout. Tout! A partir du moment où l’on travaille avec une forme de base, toujours la même, qui sera répétée et déclinée en divers couleurs/valeurs/textures pour créer au final une image lisible, on est dans les clous!

Ainsi, la broderie, le pointillisme, certains collages de photos, le jacquard sont à mon sens autant de formes de pixel art.

 

Et si on s’y mettait?

Mais alors, quels médias utiliser pour réaliser des œuvres de pixel art? Les perles à repasser et les post-it sont certes de bons matériaux, mais sachez que l’on peut réaliser des œuvres de pixel art avec n’importe quoi! Quelques idées:

 

Avec des boutons: on en trouve de toutes sortes, de formes, couleurs et matières variées. Je vous conseille à ce sujet de voir la galerie de Karen Hurley, c’est bluffant! Cliquez sur l’image pour accéder à la page correspondante.

 

Arbre en boutons de Karen Hurley
Un exemple de l’art en boutons de Karen Hurley. Magnifique, non?

 

Avec des tesselles de mosaïque: C’est évidemment un matériau tout désigné, et les possibilités sont également énormes. On peut aussi utiliser des tessons de porcelaine ou de verrerie cassés, cela multiplie les formes possibles et s’apparente en plus aux arts du recyclage… Un des arts les plus anciens peut donc être remis au goût du jour, avec pour seule limite votre imagination!

 

mosaïque murale et sol traditionnelle
Une utilisation traditionnelle, mais ô combien magnifique…

 

Avec des carrés de papier: Un matériau peu coûteux, facile à trouver. Il suffit de découper vos formes de bases, et c’est parti! Particulièrement adapté aux enfants qui voudraient faire leurs premiers pas en pixel art, cet art peut s’adapter à l’âge et aux compétences de l’artiste en modifiant la taille des carrés, le nombre de nuances ou la complexité de l’œuvre finale.

J’ai craqué pour cette idée de papier peint évolutif: toutes les explications en cliquant sur l’image!

 

papier peint évolutif en post-it
Original et bluffant, le papier peint en post-it!

 

Avec du fil: en crochet ou en tricot, on peut réaliser de très belles choses en pixel art. Plusieurs méthodes existent: pour le tricot, la star est le jacquard. Je vous poste un tuto en vidéo qui vous expliquera très bien comment faire:

 

 

Pour le crochet, plusieurs méthodes sont possibles. D’abord, le crochet tunisien permet de changer de couleur à l’intérieur d’un rang, et on obtinet un tissu épais où les couleurs apparaissent sous forme de carrés (comme c’est pratique!). Là encore, une vidéo qui explique tout ça. Elle est en anglais et dure plus d’une heure, mais elle vous donne vraiment toutes les informations dont vous avez besoin, même si vous n’avez jamais touché un crochet tunisien de votre vie!

 

 

Et on a aussi le C2C (pour Corner-to-Corner crochet, soit crochet de coin à coin opposé: on crochète ici en diagonale d’un coin de l’ouvrage au coin opposé) , une méthode qui me semble relativement nouvelle, mais dont je pressens qu’on va entendre parler de plus en plus! Je vous propose de voir le tuto vidéo qui vous donnera les indications nécessaires:

 

 

On peut aussi bien entendu crocheter les carrés individuellement, et les assembler ensuite…

 

Avec du tissu: On appelle cela… Du patchwork! Encore une forme de pixel art qui existait bien avant l’invention de l’ordinateur… Je vous encourage à rechercher sur internet les termes « pixel quilts » par exemple, pour trouver de pures merveilles de patience et de dextérité! Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une de ces merveilleuses créations (un clic sur l’image vous mènera sur le blog avec le tuto en anglais):

 

quilt pixel panda
Il est pas mignon (et imressionnant!) ce panda?

 

Bien sûr, cette liste de médias n’est pas exhaustive: on peut utiliser virtuellement tout matériau pour le pixel art. Perles à repasser, toile Aïda et fils à broder, petits cailloux, briques de construction… La seule limite est votre imagination!

 

J’espère que ce billet vous inspirera et que vous réaliserez de chouettes créas en pixel art. Si c’est le cas, n’hésitez pas à les poster sur la page Facebook du blog, afin d’inspirer à votre tour d’autres créateurs!

Je vous retrouve mercredi pour d’autres aventures. D’ici là, je vous souhaite un excellent week-end à tous!

Partager cet article
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    15
    Shares

Laisser un commentaire