10 objets à ne plus jeter (deuxième partie)

6) Les rouleaux de papier toilette/essuie-tout

Tant de choses à faire… On a vite fait d’en mettre quelques-uns de côté pour réaliser des projets avec les enfants, comme vous pouvez le voir ICI, mais j’avoue que j’ai été particulièrement conquise par ces scènes minuscules qui ont dû demander des heures de patient travail, pour un résultat bluffant.

Impressionnant, non?

7) Les journaux, publicités, magazines…

Les manières de recycler le papier sont innombrables. J’ai coutume d’y découper des carrés d’origami de brouillon, qui me permettent de m’entraîner. On peut également en faire de la vannerie, comme sur le blog du fil (le tuto photo est très bien fait, tous les éléments sont présents pour commencer sereinement cette activité). Les catalogues et magazines peuvent aussi fournir une matière première de choix pour des découpages, montages et des compositions colorées. Je vous poste aussi une vidéo qui explique comment réaliser des tressages de papier pour réaliser des porte-monnaie, sacs à main et beaucoup plus… Votre imagination est la seule limite!

 

8) Les sacs plastique

Les sacs plastique pullulent autour de nous, jusque dans le fond des bois… Interdits en principe, ils sont remplacés par des sacs biodégradables en amidon, qui déculpabilisent; cela dit, il faut bien penser que ces sacs sont produits dans des usines et donc représentent une facture écologique non nulle, sans compter qu’une fois produits ils doivent être transportés jusqu’à leur destination. Je ne suis pas bien certaine que le bénéfice écologique soit si considérable.

Cependant, il est possible de recycler ces sacs de bien des manières: on peut bien entendu en faire du fil à tricoter ou à crocheter (suivant le tuto que je vous avais publié, le principe est exactement le même qu’avec une housse de couette).

D’autre part, on peut s’en servir en les fusionnant, comme expliqué sur le site ouiaremakers, utilier ensuite ces pièces de plastique pour fabriquer toutes sortes d’objets.

Et voici une idée toute simple et très sympa pour faire un bouquet de pompons en plastique décoratif.

 

9) Les pots d’aliments pour bébé

Les petits plats cuisinés pour bébé sont conditionnés en petites portions dans des pots en verre ou en plastique. Ces contenants petit format sont extrêmement pratiques. Les écoles les récupèrent pour y mettre la gouache pour les ateliers peinture des petits. On peut aussi y ranger des accessoires de mercerie, de couture, de bricolage… Et, une fois peints, enduits de paillettes ou recouverts de masking-tape, ils deviennent de jolis photophores économiques!

Une autre idée: les peindre en jaune et y ajouter des yeux et une bouche pour les transformer en pots Lego.

De jolies boîtes d’inspiration Lego.

Les barquettes en plastique sont également précieuses: comme palettes pour la peinture, ou pour y mettre différentes perles pour le tissage, pour trier facilement par couleurs les barils de perles à repasser, ou simplement décorés et utilisés comme vide-poches.

10) Les pots de lait infantile

Ces pots métalliques grand format sont très intéressants. On peut y stocker de la nourriture grâce à leur couvercle hermétique et leur bord non coupant. Recouverts de tissu ou de papier coloré, ils se transforment en cache-pot, en cendrier d’extérieur, en centre de table pour mariage; et, comme ils sont en métal magnétique, il est possible d’y exposer des aimants fantaisie, pour un pot à crayons mémo par exemple.

Une jolie utilisation des boîtes de lait infantile.

 

Voilà, ce long article est terminé, mais la liste n’est pas complète. Nous jetons à la poubelle tant d’objets qui pourraient être revalorisés à moindre coût écologique… Trier est un bon réflexe mais ne suffit pas. Les écoles maternelles par exemple sont friandes de petits pots, bouchons de liège, bâtons de glace, catalogues de papier peint, toutes ces ressources que leur budget de plus en plus étriqué ne leur permet plus d’acheter. Les bornes de récupération des vêtements se multiplient, et même les pièce en mauvais état sont revalorisées, notamment comme chiffons pour l’industrie. Il devient capital dans notre monde de consommation de réfléchir plus avant notre manière de nous débarrasser de nos déchets, et il ne faut jamais oublier que l’existence de ceux-ci continue bien au-delà de notre poubelle domestique.

Je vous dis à mercredi, pour le prochain modèle du mois. N’hésitez pas à m’indiquer si vous souhaitez une image particulière pour cette seconde édition.

Bonne journée!

Partager cet article
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Shares

Laisser un commentaire